04 juin 2015 ~ 0 Commentaire

Être dans le vent : une ambition de feuille morte. (Gustave Thibon)

« Jadis, l’homme intérieurement libre manifestait son indépendance en violant les interdits sociaux.
Aujourd’hui, la même liberté se traduit, non en enfreignant des défenses, mais en refusant des licences.
Tout se permettre étant devenu la loi, l’ennemi des lois n’a plus qu’une issue : recréer au dedans ces mêmes lois que rien ni personne ne lui imposent plus du dehors »
« il faut consentir au mal en ce sens qu’il ne faut se dissimuler ni son existence ni sa force, mais il ne faut pas s’y résigner.
Il faut y consentir comme un guerrier accepte, pour mieux le vaincre, la réalité de son ennemi.
Cette acceptation est à l’opposé de la résignation.
La façon la plus radicale de s’abandonner au mal est de refuser d’en prendre conscience »
« Être dans le vent : une ambition de feuille morte. »

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Krebsgreene5 |
Catéchuménat diocèse de Str... |
Religion ou Relation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cécile marche vers Compostelle
| Catheprdm
| Cathocevennes